Visite
Maison d'Édith Royer
Le vieux porche d'entrée en pierre enserre un portail de bois sculpté représentant trois scènes de la vie du prophète Élie : son séjour à Kerith où il fut nourri par les corbeaux ; sa rencontre avec Dieu à l'Horeb ; son ascension au ciel dans un char de feu.
Ouvrons la porte : nous sommes dans la cour d'une maison bourguignonne du 18e siècle. Ce fut la demeure d'Édith Royer, née Challan-Belval (1841-1924), confidente du Sacré-Cœur, à l'origine de l'archiconfrérie "Prière et Pénitence" de Montmartre. Édith et son mari Charles habitaient le bâtiment de gauche, alors que ses beaux-parents étaient dans celui de droite. C'est dans sa chambre (chapelle du monastère actuellement) qu'Édith eut souvent la vision du Cœur du Christ.
Selon la volonté d'Édith Royer, ses descendants mettent cette propriété à la disposition d'une communauté religieuse. Ainsi elle abrita durant une cinquantaine d'années un monastère de Bernardines de 1898 à 1950, puis le postulat des Petits Frères de Jésus, avant d'accueillir, en 1974 les carmélites nancéennes. Chaque communauté a laissé sa trace. Les Bernardines ont réuni les deux corps de bâtiments par un couloir et ouvert des cellules à l'étage, alors que les Petits Frères ont modifié la chambre d'Édith Royer, devenue chapelle, par l'adjonction d'une voûte.
Les carmélites ont transformé les dépendances en hôtellerie et un grand grenier en bibliothèque.
Au réfectoire, on remarquera la date de construction : 1741.
À l'entrée de la chapelle, une icône rappelle le souvenir d'Édith Royer.
Sa tombe se trouve dans le cimetière du village, devant l'église qui jouxte le monastère.

Cimetière
Dans le parc du monastère reposent les deux premières sœurs défuntes, co-fondatrices du Carmel Saint-Élie.

"Heureuses celles que tu as élues,
celles que tu as prises, Seigneur, avec toi."
(Funérailles byzantines des moniales)


Soeur Marie, née Magdeleine Oudart.
13.1.1910 / Profession 24.01.1934 / † 6.1.1993


Mère Élisabeth, née Marie Roussel.
18.11.1903 / Profession 7.6.1928 / † 15.6.1996

Bibliothèque
La bibliothèque de la communauté comporte près de 30000 volumes et un grand nombre de revues ; elle est surtout spécialisée dans les domaines patristique, œcuménique, carmélitain et iconographique.
Elle a accueilli la bibliothèque personnelle de Sœur Marie de la Trinité, dominicaine des Campagnes, décédée à Flavigny en 1980.
Une autre collection d'environ 500 volumes est à la disposition des hôtes.

© Monastère Saint-Élie