Un skite en Roumanie
Répondant à l'invitation du métropolite gréco-catholique de Roumanie, Mgr Lucian Muresan, le monastère Saint-Élie a posé les bases d'un skite, dans une vallée des Carpates, à Stânceni, le 14 septembre 1994, en la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix. Le skite est consacré à la Sainte Croix, qui unit tous les chrétiens dans l'attente de la Résurrection.
À l'orée d'un village où cohabitent orthodoxes, catholiques et protestants, c'est un lieu de prière pour l'Unité. Il est situé à une quinzaine de kilomètres du monastère orthodoxe de Toplita, placé sous le patronage de Saint-Élie.
Les sœurs vivent en ermitage séparé, conformément à la Règle primitive du Carmel. Elles se retrouvent pour la prière dans une petite église en bois, dédiée à la Transfiguration. Les repas et les exercices communautaires ont lieu dans un chalet principal. Une maison d'accueil permet de recevoir quelques retraitants.
© Monastère Saint-Élie
L'adresse du Skite